La maison Ivoire Toulouse fait la proposition de la vente d'une œuvre à rareté sans pareil. La peinture du Grand peintre du siècle Jacques Stella sera vendue aux enchères le 12 février prochain dans ladite maison. Faite sur une ardoise, elle présente un état exceptionnel de conservation. Découvrons ensemble cette pépite et les qualités artistiques de son créateur.

Une peinture de classe : rareté exceptionnelle

La peinture dont il est question représente l'image de la sainte famille et saint Jean-Baptiste de Jacques Stella (1596-1657). Elle a été faite sur une ardoise, un support fragile, ce qui fait toute la différence car cela demande une conservation délicate. Certes, l'ardoise a toujours été l'instrument phare de l'écolier à cause de l'utilité qu'on y connait. Mais lorsqu'elle sert de support pour l'œuvre d'un grand maître français de l'art du XVIIe siècle, elle peut être un trésor valeureux.
La maison de vente Ivoire Toulouse estime sa valeur entre 40 et 60 000 €. Avant d'être retrouvé dans une famille du Sud-Ouest de la France, cette peinture a d'abord appartenu à plusieurs collectionneurs depuis 1789. Pour réaliser cette magnifique peinture, l'auteur a utilisé une différente technique accompagnée par une grande finesse.

Une petite lumière sur Stella : origine, maîtrise de la matière

Ce fameux peintre Jacques Stella est d'origine Lyonnaise. Ayant quitté sa ville natale vers 1619, il restera jusqu'en 1633 au pays de Léonard et Raphaël. Son talent s'est véritablement confirmé à Florence puis à Rome où il rejoindra une génération d'artiste. Il s'est installé à Paris u e fois rappelé par Richelieu et il devint un grand représentant de l'atticisme et du classicisme parisien.
Il serait probablement initié à cet art au cours de ses années passées à Florence. La préciosité de cet art est due au fait qu'il est réalisé au moyen d'une ardoise. Il a utilisé une technique précieuse venue de l'Italie et désigné par le terme ''lavagna''. Grâce à sa maîtrise de l'art, Stella s'est servi des propriétés plastiques du support pour bétonner les sentiments religieux. L'ardoise a de plus renforcé l'éclat et la vivacité du coloris et n'absorbe qu'une infirme quantité de la peinture à huile.